Désinformation

Scott Alexander Gabriel Reiss

Catherine Uccellatore & Agence France Presse

Le Parisien

Droit de visite: la maman de Rose dement [sic] les affirmations de la grand-mère

Publié le 10.03.2013, 21h02

La maman de Rose, qui a choisi de conserver l’anonymat, a affirmé, dimanche auprès de l’AFP, qu’elle avait proposé à la grand-mère de la fillette de la rencontrer en sa présence.

Samedi, la grand-mère, April Reiss, 70 ans, “qui a la double nationalité américaine et israélienne”, est montée plusieurs heures samedi en haut d’une grue à Privas (Ardèche) pour demander à voir sa petite fille Rose, 6 ans.

Mme April Reiss est américaine et n’a aucune autre nationalité. Elle n’a à demander de voir Rose à personne. Elle a obtenu, au bout d’un an de procédure, une décision de Justice que Mme Uccellatore viole avec la complicité du Procureur de la République et des forces de l’ordre, qui ont accueilli April & Moshe Reiss à la sortie de l’école lundi le 11 mars à 16h30, quand ils ont tenté en vain de saluer leur petite-fille. (Il s’agit de lécole catholique de Lablachère, où Rose a été inscrite en mai 2011, au milieu de l’année scolaire, à l’insu et contre le gré de son père, de confession juive, mais avec l’approbation de l’Inspecteur Marc Zanoni, à qui le père de Rose avait personnellement envoyé une opposition à la radiation de sa fille.) Rose, de qui l’école avait confirmé la présence le matin, était vraisemblablement retenue à l’intérieur de l’enceinte, l’otage de sa mère. (Quelle Loi interdit aux grands-parents de saluer leur petite-fille à la sortie de l’école?) Ce n’est pas la première fois, et toujours sans raison:

Depuis j’ai rencontre Mme Uccellatore qui m’a fait part, en présence de Mme Beaudoin (du centre médico-social de Aubenas) de ses craintes vis à vis d’une éventuelle intervention de Reiss Scott à l’École. Elle pense que ce dernier risque d’intervenir de façon violente et qu’il est capable d’enlever sa fille Rose. Mme Uccellatore et l’assistante sociale m’ont demandé des mesures de sécurité particulières pour la sécurité de Rose.

Notamment à l’arrivée à l’École matin et après-midi, Rose est remise à l’enseignant de service au portail, et à charge à cet enseignant d’inviter Rose à rester au centre de la cour, et non pas près du portail.

De même en ce qui concerne le service de la cantine, Mme Fournier, conseillère municipale, s’est engagée à ce que Rose soit acceptée à la cantine municipale et de façon exceptionnelle, il a été convenu que l’enfant ne sortirait pas de la cantine de 12h00 à 13h20. Ainsi Rose reste sous la responsabilité du personnel de cantine pendant ce temps.

Question: Connaissez-vous Reiss Scott?

Réponse: Non je ne le connais pas, il ne s’est pas manifesté.

Marie Beaudoin, responsable de l’AEMO, participe donc activement à l’aliénation parentale de Rose, après avoir nié l’existence même de cette aliénation: “Rose serait atteinte du syndrome d’aliénation parentale, dont il [M. Reiss] serait la victime. Or pour peu que je puisse en juger, Rose n’a aucun des symptômes d’aliénation parentale”. Dans son rapport au Juge des Enfants, lAssistante Sociale fait preuve de mauvaise foi en dissimulant sa participation directe, en personne et sur place dans cette cruelle manipulation d’enfant injustifiée et injustifiable: “Néanmoins, elle [Mme Uccellatore] craignait une réaction insensée de la part de M. Reiss et a, par conséquent, déscolarisé Rose le temps de pouvoir prendre les mesures nécessaires pour sécuriser les temps scolaires avec l’équipe enseignante.” Et qu’est-ce qui rendait nécessaires ces actes d’une véhémence aberrante dont Mme Beaudoin s’efforce d’atténuer la gravité, tout en se taisant sur sa propre complicité? Rien.

Son fils, le père de la fillette, séparé de sa mère et mis en examen pour agression sexuelle sur l’enfant, n’a pas le droit de voir Rose et doit se tenir éloigné de sa mère.

Le secret de lInstruction, Monsieur le Procureur, cela ne vous concerne pas? Et la présomption dinnocence? Cest à la Cour Européenne des Droits de l’Homme que désormais M. Reiss doit s’adresser à ce sujet? La fausse accusation contre M. Reiss fils n’a aucune incidence sur les droits de Mme Reiss.

“J’ai proposé à plusieurs reprises, à la grand-mère de Rose de rencontrer sa petite fille en ma présence”, a affirmé la maman de nationalité italienne qui vit en France, “mais elle n’a jamais donné suite”. “Rose n’a aucune nouvelle de ses grands-parents depuis plus de trois ans”, a-t-elle ajouté, précisant que sa fille, de nationalité italo-américaine, ne parle pas anglais et que Mme Reiss ne parle pas français.

Rose était bilingue (français-anglais) jusquà l’âge de quatre ans. Elle est peut-être devenue monolingue suite à la fausse accusation de Mme Uccellatore, et grâce à l’Assistance Éducative.

Dans les États où il existe des minorités ethniques, religieuses ou linguistiques ou des personnes d’origine autochtone, un enfant autochtone ou appartenant à une de ces minorités ne peut être privé du droit d’avoir sa propre vie culturelle, de professer et de pratiquer sa propre religion ou d’employer sa propre langue en commun avec les autres membres de son groupe. Droits de l’Enfant, article 30.

“Je lui ai laissé mes numéros fixe et portable de téléphone alors que moi-même je n’ai plus aucun moyen de la joindre”, a-t-elle ajouté. “J’ai essayé d’arranger les choses”, a-t-elle insisté, “ mais Rose n’a pas même reçu une seule carte postale de ses grands-parents”.

L’adresse postale de Mme Reiss figure naturellement dans le dossier chez le Juge aux Affaires Familiales, en possession de Mme Uccellatore depuis décembre 2011. En outre, Mme Uccellatore a déjà envoyé de nombreux courriels à l’adresse actuelle de Mme Reiss, que celle-ci consulte tous les jours en France sur son portable. M. Reiss père aussi.

26 courriels de Catherine Uccellatore
        à April Reiss

Au lieu d’écrire à lune de ces adresses, la mère de Rose a préféré faire écrire Rose à une adresse de M. Reiss père périmée depuis plus de cinq ans, donc la lettre lui est revenue. Quelle cruauté envers son propre enfant! Mme Uccellatore a aussi écrit aux grands-parents paternels de Rose sur Facebook, qu’ils n’utilisent pas. Ces deux tentatives datent de 2012, alors que Mme Reiss a saisi le Juge aux Affaires Familiales le 30 novembre 2011. Mme Uccellatore a sollicité, et obtenu, deux renvois dilatoires au total de trois mois de retardement.

Une Bouteille à la Mer

“Donc elle aurait pu voir Rose depuis longtemps si elle l’avait voulu”, a insisté la maman.

“Jeudi dernier, elle est venue chez moi accompagnée de M. Moreno” et “j’ai tenté de lui expliquer qu’il fallait préparer Rose psychologiquement à une rencontre avec elle, car ma fille, terrifiée, ne veut pas voir seule sa grand-mère”.

Mme Reiss a bien rendu visite et puis téléphoné à Mme Uccellatore depuis jeudi le 7 mars sans résultat. Dire à M. Moreno d’aller voir sur sa grue et d’y amener Mme Reiss, ce n’est pas exactement rechercher une solution. De toute façon, pourquoi Rose aurait-elle peur de sa grand-mère, si c’est le cas? Mme Reiss n’est accusée de rien, et encore moins coupable. Si Rose a peur, c’est que sa mère lui a fait peur. Si Rose a peur, c’est qu’elle a été aliénée par Mme Uccellatore, avec la complicité active de toutes les institutions gouvernant l’enfance, scolaires, sociales, médicales, et juridiques.

Rose & April Reiss par SAGReiss

Nicolas Moreno, qui était déjà monté sur une grue à Nantes pour demander à voir ses deux fils, accompagnait Mme Reiss sur l’engin de chantier samedi à Privas.

“Malgré la procédure judiciaire lourde et alors que Rose est suivie par un pedo-psychiatre [sic], je n’ai jamais fait intervenir la presse”, a dit la maman qui regrette que l’affaire soit désormais étalée dans les médias. “En organisant une action médiatique qui a notamment révélé au grand jour les agressions sexuelles d’un père sur sa fille, la grand-mère a fait beaucoup de mal à sa petite-fille”, a-t-elle déploré revendiquant d’avoir “tout fait pour protéger ma fille”.

Protégée de qui? de quoi? de sa grand-mère septuagénaire et de son grand-père mourant? eux qui ne sont accusés de rien?

Rose & Moshe Reiss by SAGReiss

Alors que la grand-mère bénéficie d’un droit de visite, la maman de Rose exige que toute rencontre se fasse en sa présence d’un tiers. “J’ai versé au dossier des certificats médicaux qui indiquent que dans l’intérêt de Rose, toute rencontre doit se faire en présence de la mère ou en lieu neutre en présence d’un médiateur”.

Mme Uccellatore a bien versé beaucoup de certificats médicaux écrits par des docteurs (Myriam Pommel et Jean-Luc Sautel) quaucun Tribunal na mandatés, choisis et rémunérés par elle-même. Le Juge aux Affaires Familiales l’a déboutée, et pour cause. Il faut préciser que Mme Uccellatore n’a jamais proposé une visite en son absence, même une visite médiatisée. Selon la décision de Justice du 10 décembre 2012:

Vu les dernières écritures communiquées par voie électronique le 5 septembre 2012 par Madame Catherine Uccellatore aux termes desquelles elle indique ne pas s’opposer au principe d’un droit de visite simple en faveur de Madame April Reiss et sollicite que les modalités de ce droit soient fixées de la manière suivante:

- A titre principal, en France et au domicile de la mère, librement, pendant les périodes sollicitées par la requérante,

- Subsidiairement, en milieu neutre en la présence de la mère,

Pourquoi Mme Uccellatore craint-elle à tel point que Rose ne voie sa famille paternelle en l’absence de sa mère? Elle a peur que Rose ne dise quoi? que sa mère a menti?

En outre, en raison de la double nationalité américaine et israélienne du père et des grand-parents [sic] de Rose, sa maman s’inquiète d’une possible disparition de sa fille dans l’un de ces deux pays.

Rose est sujette à une Opposition à Sortie du Territoire conformément à la décision du Juge aux Affaires Familiales du 1er octobre 2007, opposition que M. Reiss fils renouvelle chaque année:

Fait interdiction à chacun des parents de quitter le territoire national avec l’enfant sauf accord écrit préalable des deux parents,

Fait injonction à M. Reiss et à Mme Uccellatore de faire inscrire cette interdiction sur tous leurs passeports respectifs en cours de validité, sous astreinte de 80€ par jour de retard à compter du 20ème jour suivant la notification de la présente décision,

Pourquoi Mme Uccellatore affabule que Mme Reiss est israélienne? Pourquoi insiste-t-elle lourdement sur la nationalité israélienne du père et du grand-père paternels de Rose? Parce que Mme Uccellatore est antisémite, et compte sur un sentiment analogue chez son interlocuteur.

April Reiss en descendant de sa grue au bout de 10 heures à 30 mètres de haut:

Je suis montée parce que je me sentais totalement désespérée, et que personne ne m’a entendu, et cet effort a été une tentative de trouver quelqu’un pour m’entendre. Est-ce que ça va être efficace ou pas, je ne sais pas, mais j’ai essayé de trouver quelqu’un pour mentendre. Je suis désespérément en recherche de Justice. Je ne l’ai pas vue depuis longtemps, près de 3 ans, et Rose & moi avions une relation très spéciale.

En juillet 2010, avant donc la fausse accusation et le retrait des droits de M. Reiss fils, pourtant présumé innocent et innocent tout court, Mme Uccellatore a commis une non-représentation d’enfant qui a duré 21 jours. Mme Reiss, venue des États-Unis pour voir Rose, est repartie 15 jours plus tard sans l’avoir vue. Qui ment dans cette histoire? Où est la vérité? Mme Uccellatore a été condamnée à un Rappelle à la Loi: au lieu de faire juger cette affaire, le parquet a rappelé à l’auteur des faits son comportement fautif, lui a expliqué les peines risquées et a exigé qu’il s’engage à ne plus commettre d’infraction. Monsieur le Procureur, Mme Uccellatore se moque de vos rappels, de vos explications, et de vos exigences. Je vous ai fait une proposition. Vous n’avez pas daigné répondre. C’est quoi votre Justice?

Scott Alexander Gabriel Reiss, père de Rose, fils d’April & Moshe, petit-fils de Leah & Herschel, Myriam & Abraham

April Unbound
s:" == document.location.protocol) ? "https://ssl." : "http://www."); document.write(unescape("%3Cscript src=’" + gaJsHost + "google-analytics.com/ga.js’ type=’text/javascript’%3E%3C/script%3E"));